in Fiction offline, fiction online

My Computer is an author

writingTout ce qui touche à la transposition online de l’écriture est fascinant (enfin, à mon avis) : dans quelle mesure le support web peut-il sublimer une histoire ? Un récit peut-il vivre différemment sur Internet ? Quelles sont les nombreuses formes qu’un écrit peut prendre sur Internet ?

Pour donner un aperçu de toutes les transpositions, de toutes les évolutions possibles de l’écrit sur Internet, je me suis mis en tête de réaliser une carte du “online writing” qui pourrait mettre en évidence les formes les plus courantes, et également d’autres formes plus underground et alternatives.
En lisant des tas d’articles consacrés au sujet, de l’interactive fiction aux online gamebooks en passant par les MUD (nostalgie, nostalgie, j’y jouais en 96), je tombe sur Say Anything, un “collaborative story writing companion” plutôt inédit.

Un récit à quatre mains (2 mains réelles, 2 mains virtuelles)

Alors que de nombreux sites proposent à l’internaute d’écrire la suite d’histoires déjà publiées, ou, à l’inverse, de soumettre sa propre histoire afin que des suites soient écrites, Say Anything invite à une collaboration … avec un rédacteur virtuel.

Le fonctionnement est très simple : l’internaute écrit une phrase, la valide. Puis le writing companion propose une phrase ; si cette dernière convient, elle est intégrée à l’histoire. Si elle ne convient pas, une dizaine d’autres phrases sont proposées. Et si “none of these sentences make sense”, alors l’internaute reprend la plume.

Say Anything_1246392119982

Qui se cache derrière le writing companion?

2 chercheurs de University of Southern California.
Pour mettre en place Say Anything, ils sont partis d’un corpus rassemblant des millions d’histoires écrites par des blogueurs. Au total, ils ont conservé 3,7 millions de segments d’histoires, soit 66,5 millions de phrases.
En effet, Reid Swanson and Andrew S. Gordon partent du principe que :

An important theoretic belief of this work is that when individual contributions are
put together, a collective wisdom emerges that produces interesting relationships and
properties that can transcend single authorship
[…] Potentially, millions of bloggers work together with the user of our system in a collaborative writing process to construct a new narrative work.

C’est donc une de ces phrases, piochée dans l’immense base de données, qui est proposée à l’internaute pour compléter sa propre phrase, en fonction de certains critères que les auteurs ne détaillent pas vraiment (we simply identify the closest matching sentence)…

Et ça donne quoi au final ?

Parfois des histoires cohérentes.

We went to the world famous San Diego zoo over the weekend. They had a pretty impresive collection of monkeys too. I had never seen some of the species of spider monkey’s before. They do look nice. It’s strange to think we are their descendants. Or maybe not. One look at Bob and it’s pretty clear, actually. Before long we headed out to eat. There are some fantastic restaurants in Old Town.

Et parfois des histoires absurdes.

I was lost in the foreign country. Today we sent some 50 emails back and forth to eachother, multiple conversations at a time, it’s been crazy and I miss him, but none the less it’s been fun. Man. Freeware download.

Bref, une initiative que je trouve réellement intéressante, surtout dans ses parti-pris (utiliser un corpus rassemblant des histoires écrites par les blogueurs), mais un peu décevante dans ses résultats concrets. A suivre.

Write a Comment

Comment

  1. ça rappelle les cadavres exquis des surréalistes ?