Il était une fois le digital storyteller

Chez Darkplanneur, en ce moment, c’est un peu l’époque des nouveaux métiers. Après le digital planner (très bon billet de Cyroul), c’est Denis Fabre qui s’y colle avec la présentation de digital storyteller. Difficile de ne pas réagir sur le sujet quand on est soi même passionné par les histoires.

Le digital storyteller, un vieux conteur barbu ?

Par digital storyteller, Denis Fabre semble entendre avant tout une évolution du rôle de community manager : “[Le digital storyteller] est à même d’offrir une réactivité en temps réel aux annonceurs en discutant en tout lieu et tout temps avec le lecteur et de construire une narration adaptée en fonction de chacune et chacun tout en respectant l’ADN de la marque.
J’ai envie d’aller plus loin. Continue reading

Drop Your Weapons!

Comment faire comprendre aux jeunes que porter une arme c’est mal ? La police londonienne a choisi l’option “vidéo interactive” actuellement très en vogue. Alors oui, se mettre dans la peau d’une petite frappe c’est plus rigolo que de lire un pavé de texte sur ce qu’encourt un porteur d’arme. Mais encore faut-il que l’histoire soit crédible et efficace. A mon sens, en voulant dire d’une manière plus moderne “drop the weapons”, la Metropolitan Police risque bien de se faire tirer dessus à bout portant. Continue reading

C’est quoi le point commun entre Half Life et Madame Bovary ?

Well…ils ont tous les deux  une trame narrative, des personnages, des dialogues…. bref une histoire !

Je viens de voir sur YT la vidéo ci-dessous, réalisée par un professeur pour ses élèves, qui aborde justement le sujet des video games et du storytelling. C’est en anglais, ça parle des relations entre développeurs de jeux et scénaristes, et c’est plutôt intéressant.

Mais il me faudrait un avis expert, venant de Gaduman par exemple, pour m’expliquer si les gameplays des nouveaux jeux incorporent ou non de vraies histoire.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1jdG2LHair0[/youtube]

L’iPhone, futur pourvoyeur d’histoires à jouer ?

Je regarde mon voisin de métro. Plongé dans la lecture d’un long texte. Rien d’anormal, me direz-vous.
Sauf que, toutes les dix secondes, son doigt imprime un léger mouvement de haut en bas.
Tic ? TOC ? Névrose ?
Lecture sur iPhone

Rien que de très normal, il fait simplement partie de ces gens – de plus en plus nombreux – qui lisent sur leur iPhone, assis dans le bus ou attablés à la terrasse d’un café.
J’ignore ce qu’il lit mais il s’agit probablement soit d’un mail, soit d’un article de journal.
Hélas oui, on dirait bien que la lecture sur iPhone remplit avant tout deux des besoins primitifs assouvis online : communiquer et s’informer.
Mais l’histoire dans tout ça ? Continue reading

Les clics de Zeus

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir se jouer du destin et de changer à sa guise le cours d’une vie, voire de plusieurs vies en quelques secondes ?
Dans la série des vidéos interactives, décidément très en vogue actuellement, Lacta, un annonceur grec – fabricant de barres chocolatées – a réalisé un film, Love at first site, où l’internaute a pour mission de donner une “happy end” à une romance d’été sur l’île de Paros.

Continue reading

Un jeu (pervers) dont vous êtes le héros (perverti)

Ce n’est pas souvent qu’un site nous évoque les univers d’Eyes Wide Shut et de Histoire d’O. Pourtant, Agent Provocateur (cette marque de dessous affriolants et glamour) vient de mettre en ligne, pour présenter sa collection “Witches”, une expérience qui fleure bon la perversion à la fois trash et raffinée. Et qui a le mérite de placer l’internaute au coeur de l’histoire.

La caméra, oscillante et tremblante  – comme si elle craignait de pénétrer dans un lieu de perdition – nous entraîne dans un manoir peuplée de délicieuses créatures arborant comme seuls vêtements des talons vertigineux et quelques centimètres carrés de lingerie fine, dentelle, soie, ou satin. D’abord voyeurs, nous sommes très vite amenés à prendre part au récit, qui se poursuit au son d’une musique troublante – de lancinantes notes de clavecin entrecoupées de gémissements et de soupirs… Continue reading

Sour Sally, sweet website ?

Fraichement cueilli sur les fwahellosoursally, un site qui fait la promotion de…frozen yogourts.

Si les quelques visuels alimentaires ne donnent franchement pas envie de consommer, l’ambiance, fraiche et gaie comme un livre d’enfant, invite à se plonger dans un univers délicieusement régressif, avec éléphants roses volants et pots de confiture gigantesques. La navigation se fait via Sally, une petite fille espiègle suspendue à un ballon.
Au fil des rubriques (matérialisées par des tasses en porcelaine dans lesquelles il faut faire “plonger” Sally pour accéder au contenu), on en apprend davantage sur les produits et sur l’histoire de Sally (qui est aussi, quelque part, l’histoire imaginaire de la marque). Continue reading

Sophie Calle : quand le récit interactif s’en mêle

Qui mieux que Sophie Calle sait mettre en scène et jouer sa propre vie, ou transformer sa vie en roman, plongeant ainsi le visiteur dans une confusion déconcertante entre fiction et réalité, et effaçant progressivement la frontière ténue entre les deux ?
Ainsi, la plupart des expositions de l’initiatrice du narrative art se vivent comme une immersion dans des récits et dans des histoires, grâce à des textes et des photos, au gré des pérégrinations du public dans les différentes salles du musée ou de la galerie. Continue reading